Un peu d'histoire

Du Château de Pontié nous ne connaissons que peu de choses.

Déjà présent sur les cartes du XVII° Siècle, le Château de Pontié a gardé les traits propres aux domaines fortifiés de l'époque.

Quelques traces de fortifications sont visibles sur les murs intérieurs (3  meurtrières)  nous permettant d'imaginer le climat d'insécurité de l'époque.

Les différents remaniements de cette demeure ont laissés des "strates" architecturales qui sont autant de preuves quant aux origines anciennes et aux modes traversées par Pontié. Une des marques les plus imposantes est la cave, une voûte de 6 mètres de large sur 25 mètres de long, dont la taille est inférieure à celle du corps principal.

Une autre, plus récente (fin XIX°) est le style toscan donné à la tour principale. Loin de son pays d'origine, ce genre trouve néanmoins son allure par la présence de pins parasols et autres essences méditéranéenes présentes dans le parc. Le matériaux principal de construction étant la brique toulousaine en terre cuite, il ajoute un peu plus à l'idée que l'on se fait de la Toscane.

A une période imprécise de son histoire, l'accès au domaine se faisait par le sud. En effet, l'ancienne "Route Royale de Toulouse à Pujaudran" passe à moins de 500 mètres, au fond du parc.

Cette propriété portait à ce moment là le nom de "Corbières" et nous n'avons aucun renseignement sur les raisons du changement de nom.

Une source, bâtie, se cache au fond des bois. Une légende familialle raconte qu'elle rendrait centenaire. Mais comme toute légende qui vaille, la vérité est ailleurs et restera toujours inconnue.